Requiem Rpg
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Requiem Rpg

Chaque humain meurt un jour. Voyez cela comme la fin de votre cauchemard... Ou plutôt comme le début d'un autre mauvais rêve...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal

 

 Charité mes braves gens ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
fillette à piles rechargeables
Cissy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 26
Date d'inscription : 09/09/2007

Charité mes braves gens ... Empty
MessageSujet: Charité mes braves gens ...   Charité mes braves gens ... Icon_m14Mar 11 Sep - 20:11

Les premières lueurs de l'aube teintaient à peine le ciel voilé de brume lorsque Cissy foula le sol de Requiem, ses petits pieds meurtris par ses inlassables voyages. Au premier abord, cette vie ne semblait guere différente de la précédente à notre frêle fillette qui s'efforça d'esquiscer l'ombre d'un sourire ... Courir et toujours courir ... Au delà de toute frontière ... Jusqu'à la nuit des temps ... Tel semblait etre la raison de vivre de la pauvre enfant solitaire, laquelle s'y etait résignée sans trop de rechignement. Son regard doucereux sembla s'attarder quelque peu sur les hauts clochers de la grande place, un haussement d'epaule sans equivoque révélent à quelques passants égarés la présence de notre demoiselle. Celle ci n'y prêta guère attention, vaguabondant de ruelle en ruelle, sa robe de flanelle vieillie retombant sur se spieds dénudées, telle une loque de grands boulevards. Sur sa gauche, un troquet à l'enseigne branlante semblait être le refuge de quelques hommes heureux au jeu ... Cissy ne se pressait guère ... Pour aller où par ailleurs? Sur quelque autre contrée exilée où son sort ne serrait point différent ...
Extenuée, notre bel enfant s'agenouilla sur un morceau de trottoir, à l'abris de tout regard indiscret, se ramassant sur elle même, ses guenilles en lambeaux laissant flirter une legere brise d'Automne sur ce petit corps menu. Cissy grelottait, la tête abritait par la charpente délabrée d'un vieux lavoir à l'ancienne. Tendant sa main de blanc guantée dans un geste evasif et reservé, celle ci se résigna à demander la charité ... C'était de cette meme façon que la petite fille avait pu resister ainsi durant pres de deux ans ... Les rues n'étaient point sures mais l'enfant savait etre convaincante, usant de ses dons pour decourager les plus audacieux ... Un jour son grand frere viendrait la sauver sur un beau cheval blanc ... Et ce jour là, le monde pourrait enfin s'ecrouler ... Chance serrait enfin heureuse ...
Revenir en haut Aller en bas
Ezéquiel
la sainte vierge et l'enfant
Ezéquiel

Masculin Nombre de messages : 18
Localisation : Dans son précieux manoir
Date d'inscription : 17/06/2007

Charité mes braves gens ... Empty
MessageSujet: Re: Charité mes braves gens ...   Charité mes braves gens ... Icon_m14Lun 17 Sep - 22:25

Une petite douceur couleur de neige était apparue devant lui. La toute jeune main tendue vers la foule attira un instant le regard de l'homme. Un instant plus tard, ses yeux noirs se posèrent sur la chevelure brune de la fillette.

Ezéquiel était là, adossé à un mur de la ruelle, bras croisés sur le torse. Personne, en cet instant, n'aurait pu le reconnaître. Il était celui qu'il devenait afin d'errer en toute tranquillité dans la ville. Sa tignasse rousse avait laissé place à de courts cheveux sombres gominés vers l'arrière. Seules quelques mèches rebelles venaient frôler son front. Ses yeux noirs et fins avaient l'air bien plus normaux que ceux qu'il possédait naturellement. Il semblait également avoir prit de l'âge, dans les 27 ans; ainsi il ne restait plus aucune trace enfantine sur son visage. Il portait un T-shirt, un pantalon, ainsi qu'une longue veste noire, malgré la chaleur des lieux.

Il resta ainsi à observer la jeunette quelques instants, puis tourna les talons pour disparaître au coin de la rue. Quelques minutes passèrent avant que sa silhouette ne réapparaisse. Il jeta un coup d'oeil pour voir si la petite était encore là, puis s'approcha sans un mot. Un homme le précéda et se fixa devant la petite douceur. Ezéquiel fronça les sourcils, projetant son attention sur l'intrus. Ce dernier se baissa pour regarder la jeune demoiselle. Il allait bientôt toucher sa main lorsque soudain ses yeux s'écarquillèrent en une expression étonnée. Il chercha tout autour de lui après s'être relevé, ne faisant plus du tout attention à la jeune fille. Puis repartit en grognant un:

"Je deviens fou?! Elle est passée où celle-là?"

Ezéquiel laissa l'homme partir d'un air satisfait. A son tour, il approcha la fillette, et s'accroupit devant elle. Tête baissée, il attrapa la main tendue avec douceur, la retourna, et déposa un baiser léger sur la peau du petit ange.
Sa deuxième main restée cachée jusqu'à présent se dégagea du manteau, armée de deux petites chaussures ouvertes. Ezéquiel attrapa le pied droit de la jeune fille, l'épousseta rapidement, et enfila l'un des chaussons.
Il ne lâcha pas de suite le pied, car il releva la tête pour plonger son regard perçant dans les yeux de la jeune fille. Un faible sourire agréable accompagna ses paroles:

"Bien à vous, petite demoiselle."

Sur ce, il lâcha le pied droit pour saisir le gauche et enfiler la deuxième chaussure. Elles avaient l’air d’être à la bonne taille. Toujours accroupi face à la jeune fille, il vint chercher sa main, celle-là même qu'elle tendait il y avait quelques instants à la foule. Il se releva, l'incitant dans son mouvement à faire de même.
"Vous ne devriez pas offrir votre main si aisément à tant de monde."

Son sourire rassurant ne l'avait pas quitté, et ses yeux se teintaient de reflets doux et accueillants.
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
fillette à piles rechargeables
Cissy

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 26
Date d'inscription : 09/09/2007

Charité mes braves gens ... Empty
MessageSujet: Re: Charité mes braves gens ...   Charité mes braves gens ... Icon_m14Mer 19 Sep - 19:24

La douce enfant releva ses grands yeux sombres vers le jeune homme, l'esquisce d'un sourire naissant sur son visage de marbre.
La pluie martelait à présent le ghetto de requiem, une fraiche rafale s'engouffrant dans les vetements vieillis de la fillette ...
Dégageant une mèche rebelle sur son visage ruisselant, Cissy prit parti de guarder le silence, dévisageant le bel inconnu à la dérobée ...
Celui ci entreprit de baiser chastement sa menotte delicate avant de la chausser de vieilles chaussures de cuir, à l'ancienne mode. La fillette le remercia du regard lorsque celui ci l'invita à se relever; Hésitante quand à la conduite à tenir, la bel enfant s'éxecuta avant de baisser les yeux vers les rigoles moroses qui serpentaient alors le long de la ruelle. Les passants se hataient de regagner leurs chaumières, s'abritant tant bien que mal du fracas de cette averse.
Le menton contre sa poitrine, Cissy jouait du bout du pied avec un galet déposé là par un charriot de passage, ne sachant que repondre à la dernière remarque de celui dont elle ne connaissait pas meme le nom. Par ailleurs, guère lui importait l'identité de ce défunt et Cissy se contenta de hausser les épaules, murmurant d'une toute petite voix, à peine audible ...

<Sans doute ... Cela n'a guère d'importance ... Seules les demoiselles peuvent se permettre ce genre de chochotterie ... Lorsqu'on a faim, une main ne reste qu'une main ... Je vous remercie bien Monsieur ...
Revenir en haut Aller en bas
Ezéquiel
la sainte vierge et l'enfant
Ezéquiel

Masculin Nombre de messages : 18
Localisation : Dans son précieux manoir
Date d'inscription : 17/06/2007

Charité mes braves gens ... Empty
MessageSujet: Re: Charité mes braves gens ...   Charité mes braves gens ... Icon_m14Ven 21 Sep - 23:54

La fillette sembla vouloir se laisser faire, et même après hésitations, elle se leva suite à l'invitation de l'inconnu.
Une goutte vint s'aplatir sur le sol, juste à la droite d'Ezéquiel. Ce dernier leva la tête, pour apercevoir les nuages se concentrer au dessus d'eux. La pluie était assez rare, ici, mais lorsqu'il commençait à tomber, mieux valait aller s'abriter rapidement.

L'attention de l'homme fut attirée par les paroles de la fillette, et il baissa la tête dans le but de croiser son regard. Malheureusement, Cissy avait le visage dirigé vers le sol, et il ne put qu'observer quelques gouttes s'écraser sur le haut du petit crâne. Les paroles, si faibles, furent bientôt recouvertes par la monotone chanson des gouttelettes. Ezéquiel fronça les sourcils, mais ne put entendre la fin des mots prononcés par la petite.

Cependant, il avait bien compris qu'elle disait avoir faim. D'un geste simple des épaules, il ôta son long manteau noir, et le fit glisser jusque sur les épaules nues de la fillette. Robe blanche et pluie battante ne font généralement pas bon ménage. Le manteau était bien trop grand pour la demoiselle. Il traînait par terre, et Cissy semblait encore plus menue qu'à l'ordinaire, emmitouflée dans ce grand machin.
L'eau glissait à présent le long des rues. Ni une, ni deux, Ezéquiel referma le manteau autour de Cissy, passa un bras derrière son dos, et la souleva de terre sans crier gare. Il la porta au creux de ses bras sans faire attention à sa réaction, puis se mit en route, le plus simplement du monde.

Il tourna à l'angle d'une ruelle avant de se faufiler à l'intérieur d'un bâtiment, portant une enseigne
'Au p'tit bonheur divin'.
Une fois à l'abri, Ezéquiel daigna reposer les petits pieds de la demoiselle au sol, avant de se relever. Il passa une main dans ses cheveux trempés, dont plusieurs mèches venaient se coller à son front humide. Il soupira d'aise, à présent bien loin des gouttes de pluies.

La salle n'était pas grande. Un vieil homme gras regardait les nouveaux arrivants depuis le comptoir. Plusieurs tables et chaises étaient parsemées en groupes hétéroclites, dans le petit café chaleureux. Le vieil homme partit dans l'arrière salle, et revint avec deux serviettes qu'il tendit à ses clients sans un mot. Il avait l'air renfrogné, mais offrit maladroitement sa serviette à la petite.

Ezéquiel mena Cissy à une table. Il récupéra son manteau et l'étendit sur le dossier d'une chaise.


"Eh bien! Je suis heureux de vous avoir trouvé avant que ce déluge ne s'abatte, petite demoiselle."

Le patron repartit derrière son comptoir, et s'affaira à préparer quelques mets. Ezéquiel, lui, séchait son visage et ôta son T-shirt glacé.

"Désolé pour cela." Précisa-t-il en dévoilant son ventre.

Il essora le tissu, puis le mit à coté du manteau trempé.
Le patron avait allumé un feu dans la cheminée, non loin des deux compères. Au bout de quelques minutes, il revint avec deux assiettes. Tartines chaudes, oeufs à la poêle, pommes de terre sautées et bacon grillé. Le vieil homme jeta un regard fier à son client, qui le remercia d'un sourire.


"C'est excellent pour les estomacs affamés. Et Louis est vraiment bon cuisinier."

Ezéquiel sembla vouloir se taire une minute, mais une question lui revint en tête:


"Au fait, quel est votre nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Charité mes braves gens ... Empty
MessageSujet: Re: Charité mes braves gens ...   Charité mes braves gens ... Icon_m14

Revenir en haut Aller en bas
 
Charité mes braves gens ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem Rpg :: La ville (RPG) :: Les rues-
Sauter vers: